Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La vérité est ailleurs

Le chaos du monde ne naît pas de l'âme des peuples, des races ou des religions, mais de l'insatiable appétit des puissants, les humbles veillent !

A chaque jour son lot de lois liberticides ! 1984 nous voilà !

Publié le 7 Mars 2017 par Carolyonne89 in Société, France, Politique, Mondial, Occident

Passé une fois de plus en catimini pendant que le bon peuple s'affaire au sujet des "affaires" oui tique de Fillon. .entre autres, car il n'est pas le seul mouillé. .malheureusement pour nous, un texte de plus contre notre droit à la vie privée a vu le jour , et pas des moindres!

Non seulement c'est un pas de plus vers le "fichage", après le fichier S, mais cela concerne absolument tout le monde, ou que vous soyez,  quoique vous fassiez, Big Brother le sait!

D'autre part, après avoir confié à des sociétés privées le soin de nous surveiller,  et nul ne doute qu'ils seront efficaces voire plus, concernant la sécurité routière,  voici que ces fichiers de stockage des individus serait confié également à des sociétés privées ! Quid des services publics ayant l'obligation de confidentialité ? 

Toutes ces atteintes liberticides qui nous apparaissent peu à peu ne sont probablement que la partie apparente de l'iceberg, mais il convient d'en informer le plus vite et le largement possible la population ! Car il est certain que ça n'est pas fini!

Fin de l'argent en espèces, surveillance routière privée,  fichier S, suivi d'un fichage général, censures sur le net, espionnage et manipulation de la part de Google et d'autres,  ça commence à faire beaucoup, de quoi rendre nostalgique de l'époque du papier, de la plume, des coursiers à cheval etc... 

Non, je m'égare la quand-même ! Quoique...

 

Loi de traçabilité pour le bétail humain : Vous devez transmettre vos données biométriques - MOINS de BIENS PLUS de LIENS
http://www.brujitafr.fr/2017/03/loi-de-tracabilite-pour-le-betail-humain-vous-devez-transmettre-vos-donnees-biometriques.html

Commenter cet article