Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La vérité est ailleurs

Le chaos du monde ne naît pas de l'âme des peuples, des races ou des religions, mais de l'insatiable appétit des puissants, les humbles veillent !

Dernières révélations wikileaks, et si derrière les soit disants espionnages informatiques russes, il y avait en fait la CIA!

Publié le 3 Avril 2017 par Carolyonne89 in Mondial, Nouvel Ordre Mondial, International, USA, Russie, Big Brother, CIA

Marble Framework : l'outil pour masquer les activités de hacking de la CIA

Publié par wikistrike.com sur 3 Avril 2017, 19:38pm

Catégories : #Politique internationale#Science - technologie - web - recherche

Marble Framework : l'outil pour masquer les activités de hacking de la CIA

Wikileaks a déniché Marble Framework, une méthode employée par la CIA pour masquer ses piratages et même orienter les soupçons vers d'autres pays. 

 

Après la publication d'une liste de plusieurs techniques de piratage de la CIA (Year Zero et Dark Matter), Wikileaks vient de livrer sa 3ème série de révélations. Le site propose pas moins de 675 fichiers de code où se trouve un outil baptisé Marble Framework. 

Ce service sert à masquer les activités de hacking de la CIA ou à faire diversion en impliquant d'autres pays. Le code source de Marble est relativement petit, à peine 0,5 Mo. L'objectif est d'éviter que les logiciels d'enquête (forensique) ou les éditeurs d'antivirus parviennent à tracer et remonter jusqu'à l'agence américaine. La technique utilisée est celle de « l'obscurcissement » ou offuscation, c'est-à-dire « en cachant à une inspection visuelle des fragments de texte d'un malware de la CIA », souligne Wikileaks. Cela ressemble aux documents confidentiels rendus publics mais caviardés, des parties de texte étant obscurcies. 

Plusieurs langues étrangères pour orienter les pistes 

L'analyse du code montre que Marble Framework peut aussi rajouter du texte en langue étrangère pour orienter les enquêteurs sur une mauvaise piste. Les langues utilisées sont l'arabe, le chinois, le russe, le coréen ou le farsi. Une nouvelle preuve de la difficulté à attribuer certains piratages à un pays ou à un groupe en particulier. Les Américains ont souvent mis en exergue les intrusions chinoises ou russes ces dernières années. Un outil comme Marble Framework montre qu'on peut avoir des doutes. 

Cet outil a déjà été évoqué dans le cadre de Vault 7, la première communication de Wikileaks sur les techniques de hacking de la CIA. Marble Framework serait issu d'un groupe en charge de l'anti-forensique au sein de l'agence. Marble pourrait être un des éléments d'un groupe de malwares regroupé sous le nom « Core Library ». Marble Framework était encore actif en 2016. Les documents montrent qu'en 2015, il s'agissait de la version 1.0.

 

Source Wikistrike 

Commenter cet article