Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La vérité est ailleurs

Le chaos du monde ne naît pas de l'âme des peuples, des races ou des religions, mais de l'insatiable appétit des puissants, les humbles veillent !

Chemtrails, Épandages aériens - stop ! 41.134 signatures Par ACSEIPICA Pétition adressée à Tous les membres du Peuple français, Monsieur le Président de la République, tous les élus et responsables politiques

Publié le 23 Janvier 2019 par Carolyonne89 in ACTUALITES, Chemtrails geo ingenierie, Désinformation, Ecologie, Enfance, Environnement, Famille, France, Sante

Épandages aériens - stop !

41.134 signatures

Par ACSEIPICA

Pétition adressée à Tous les membres du Peuple français, Monsieur le Président de la République, tous les élus et responsables politiques

Masquer la mise à jour

Le 19/01/2019

 

L’Association Citoyenne pour le Suivi, l’Etude et l’Information sur les Programmes d’Intervention Climatiques et Atmosphériques (ACSEIPICA) adresse cette pétition à tous les membres du Peuple Français et aux responsables politiques du pays, afin de nous informer mutuellement et de nous mobiliser contre les épandages aériens qui polluent le ciel depuis le début des années 2000 en Europe et partout dans le monde aujourd’hui.

 

Même si le mot « chemtrails » qui les désigne induit beaucoup de confusion, il s’agit bien en fait d'épandages aériens délibérés d'aérosols de substances toxiques issues de la chimie de synthèse, organique et non-organique.

 

C'est ainsi que de nouveaux nuages sont apparus dans le ciel et dans les nouvelles nomenclatures de nuages.

 

Rappelons qu’en 1977, la convention ENMOD[i], a limité les manipulations délibérées de l’atmosphère en cas de guerre ou de conflit (article 1) … mais les a autorisées dans un but « pacifique » (article 3) ! Le terme "techniques de modification de l'environnement" désigne toute technique ayant pour objet de modifier - grâce à une manipulation délibérée des processus naturels - la dynamique, la composition ou la structure de la Terre, y compris ses biotes, sa lithosphère, son hydrosphère et son atmosphère, ou l'espace extra-atmosphérique.

 

 

 

Aujourd’hui dans la société civile, des organismes officiels tels que la Royal Society de Londres[ii] et notre CNRS[iii] se penchent sur une nouvelle technoscience : la géoingéniérie; elle a pour objet de modifier les températures de la planète et la configuration des précipitations. Toutefois, ils ne l’envisagent qu’en tant qu’application futuriste et nient l’évidence des faits et méfaits de la géoingéniérie militaire et clandestine déjà en cours.

 

 

 

A la COP 10, le 29 octobre 2010, à Nagoya – Japon, à la Conférence sur la diversité biologique (CDB), un moratoire sur les projets et les expériences en géoingénierie a été demandé puis signé par de nombreux pays, dont la France. Ainsi, « toute expérimentation, privée ou publique, ou tout aventurisme visant à manipuler le thermostat planétaire constituera une violation de ce consensus soigneusement élaboré dans le contexte des Nations Unies »[iv].

 

 

 

Mais qu'en est- il dans les faits ? Il ne faudrait pas que ce moratoire reste lettre morte et que derrière cette belle et sage volonté, les épandages déjà et toujours en cours soient occultés.

 

 

 

Le 9 avril 2013, s’est tenue au Parlement européen à Bruxelles une conférence du collectif

 

« Skyguards », reprenant la résolution sur l'environnement, la sécurité et la politique étrangère adoptée le 14 janvier 1999. Elle a fait état du non-respect de cette convention et de l’impuissance des citoyens face au déni des institutions quant à l’évidence des épandages aériens systématiques que nous subissons depuis 2002. Après nous avoir tenus en haleine durant trois ans, la Commission Européenne a finalement enterré la pétition émise à cette occasion[v].

 

 

 

Des épandages de jour, des épandages de nuit … Dans les lieux calmes, on entend trop souvent le sinistre ronron d’avions se succédant de quelques minutes au-dessus de nos têtes, ce qui trahit leur relativement faible altitude.

 

Allons-nous laisser, sans rien dire, des avions  épandre délibérément dans l'atmosphère des particules toxiques de toutes sortes, alors que cela a un impact notable sur le climat, les sols, l'eau, l'air et la santé de tous les êtres vivants ?

 

Nous sommes tous concernés, sans aucune exception.

 

 

 

Aujourd’hui, outre d’innombrables observations, de nombreuses études et analyses[vi] confirment que ces traces persistantes qui forment parfois de véritables quadrillages dans le ciel avant de s'effilocher en nuages fibreux, sont dues à la présence de micros et nano particules qui proviennent d’une part de la carburation des avions, elle-même problématique[vii], mais aussi d’autre part, dans le cas des très nombreux avions autres que ceux de ligne, épandues délibérément à des altitudes bien inférieures à celle de croisière des avions de ligne, c’est-à-dire dans les couloirs militaires… Le Pr Marvin Herndon[viii] démontre que la substance épandue est fréquemment de la cendre de charbon volante (recueillie dans les filtres des centrales à charbon). Ainsi la fine et précieuse couche d’atmosphère de notre planète Terre est ensemencée jour et nuit, de partout et dans toute son épaisseur par des aérosols d’aluminium, de baryum, de strontium et bien d’autres métaux ainsi que produits organiques de synthèse, toxiques. On ne peut plus ignorer la géoingéniérie aujourd’hui ; plusieurs ouvrages et reportages traitent de son histoire[ix]. Il est urgent que le citoyen en prenne connaissance.

 

 

 

C’est un fait que nous devons dénoncer et stopper. Pas de géoingéniérie, ni militaire, ni civile !

 

 

 

Le bleu profond du ciel est de plus en plus rare. Par beau temps, après des épandages l’atmosphère est subitement plus chaude, plus lourde et plus éblouissante; le ciel devient laiteux, nimbé d’un voile artificiel. Lorsqu’ il y a des nuages, ceux issus de ces traînées s’y mêlent et peuvent produire en quelques heures, des tubulures gris-violet, de longues strates parallèles à l'horizon ou une chape gris foncé qui nous maintient au frais. Quand le baromètre remonte, les brouillards persistent de plus en plus longtemps. C’est ce que constatent depuis 2002 les membres de l’ACSEIPICA et bien d’autres personnes, de toutes les régions de France, réunies de leur propre chef par l’observation et l’interrogation à propos de ces manèges aériens.

 

 

 

L'accroissement notable des maladies respiratoires, digestives, neuro-dégénérescentes et des cancers liés à l'environnement, nous interpelle fortement quant aux effets sur la santé de ces cargaisons de nanoparticules toxiques épandues quasi quotidiennement au-dessus de nos têtes.

 

 

 

Nous, Citoyens, exigeons de savoir qui décide de ces programmes d'épandages d’aérosols toxiques

 

qui modifient le ciel et le climat, l'air que nous respirons, l'eau que nous buvons,

 

sans parler de l'atteinte à la biodiversité dans son ensemble, la faune, la flore

 

et la chaîne alimentaire complète, impactée par ces épandages sur notre propre sol et par-delà les frontières.

 

 

 

Nous, Citoyens, exigeons également des comptes sur le financement de ces opérations

 

et que nos responsables gouvernementaux abordent la question de manière responsable.

 

 

 

Nous demandons expressément que ces épandages cessent.

 

Pour faire valoir et servir ce que de droit.

 

 

 

Au 13 janvier 2019, 45 175 signatures recueillies : 5045 manuscrites  et 40 130 sur Mes Opinions.com https://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/epandages-aeriens-stop/5304

 

Auteur : ACSEIPICA - Association Citoyenne pour le Suivi, l’Etude et l’Information sur les Programmes

 

d’Interventions Climatiques et Atmosphériques - Leymarie 12300 LIVINHAC - Crée le 18 octobre 2008

 

www. acseipica .fr                  mail:acseipica.association@gmail.com

 

 

 

 

 

[i] Convention ENMOD https://ihl-databases.icrc.org/applic/ihl/dih.nsf/INTRO/460?OpenDocument

 

[ii] Royal Society 8-9 Novembre 2010 http://royalsociety.org/Geoengineering-taking-control-of-our-planets-climate/

 

- Notre compte rendu http://www.acseipica.fr/compte-rendu-royal-society-discussion-meeting-on-geoengineering/

 

[iii] http://www.acseipica.fr/sciences-tres-grande-echelle-colloque-cnrs/              https://ingilaw.sciencesconf.org

 

[iv]  http://www.iisd.ca/vol09/enb09544f.html (paragraphe « la biodiversité et les changements climatiques – la géoingéniérie »)

 

[v] http://www.acseipica.fr/reponse-du-parlement-europeen-a-la-petition-des-skyguards/

 

[vi] Analyses, documents, nos références essentielles ici http://www.acseipica.fr/compilation-de-documentation-essentielle/

 

[vii] http://www.acseipica.fr/rejets-dechappement-des-avions-caracterisation-chimique/

 

[viii] http://www.cielvoile.fr/search/herndon/

 

[ix] Rosalie Bertell « La planète Terre, ultime arme de guerre » éditions Talma

 

Patrick Pasin « L’arme climatique, la manipulation du climat par les militaires » éditions Talma

 

Claire Séverac « La guerre secrète contre les peuples » éditions Elie et Mado

 

 



 

Nous avons le plaisir de vous faire savoir que nous avons porté l’ensemble des signatures recueillies pour cette pétition (sur « Mes Opinions » ainsi que manuscrites), soit environ 10 000 signatures au total, le mercredi 15 juillet à 16h15 environ, au Président de l’Assemblée Nationale, 128 rue de l’Université à Paris 7e.

 

Nous en avons également remis une copie en main propre la veille, mardi 14 juillet à 16h30 environ sur la place de la Concorde à Paris, à Monsieur Eric Fiorile, initiateur du Conseil National de Transition et du mouvement du 14 juillet.

 

Il nous en reste une copie que nous allons envoyer à M François Hollande, président de la République très prochainement en lui mentionnant les deux autres dépôts déjà effectués.

 

Grand merci pour votre signature. Si vous ne l’avez pas validée, nous vous invitons à le faire, bien que nous ayons quand même comptabilisé ces signatures.

 

Merci aussi de la relancer dans vos réseaux, le combat n’est pas encore fini !

 

Et si vous vous sentez disposé, vous pouvez également faire part de ce dépôt à vos élus, en particulier à votre député afin d'en garantir la transmission à l'Assemblée Nationale :-)

 

Encore un grand merci

 

Claire Henrion et l'ACSEIPICA

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Message du 27 septembre :

 

 

 

"- Nos actions: nous sollicitons l'attention de nos responsables politiques à tous les échelons par courrier, sur rendez-vous ou lors de manifestations publiques, ainsi que celle des organisations écologistes et celles qui se préoccupent de la santé. - Nous entretenons également des contacts avec ceux qui mènent le même combat dans les autres pays. - nous menons des recherches, entre autres dans le but d'apporter des preuves scientifiquement irréfutables de la composition chimique des traînées d'avions et envisageons une action en justice au niveau international. Nous menons aussi des recherches indépendantes sur les facteurs, naturels ou non, du climat. - Nous avons déjà envoyé une première pétition à la Présidence de la République le 16 mars 2010, à laquelle il nous a été répondu. Voir ici http://acseipica.blogspot.com/2010/06/reponses-notre-premiere-petition.html - Le résultat, c'est le nombre croissant de personnes qui osent s'indigner d'une telle injure à la vie: les épandages aériens de produits chimiques menés quasi quotidiennement au dessus de nos têtes. Cela pourra cesser le jour où les citoyens ordinaires élèveront la voix en masse à ce sujet. Nous vous invitons à adhérer nombreux. Chacun a sa place à l'ACSEIPICA. - C'est aussi quelques organisations écologistes ou de santé, ainsi que quelques responsables politiques qui commencent à accepter d'aborder le sujet dans leurs thématiques. - Bien sûr, nous continuons le combat ! Nous n'avons rien à y perdre, que la santé et la vie à gagner. Un petit pas de vérité = un grand pas pour l'humanité (et sa planète !)" Merci encore et meilleures salutations Claire HENRION Actions réalisées :


 

EPANDAGES AERIENS - STOP ! 

L’Association Citoyenne pour le Suivi, l’Etude et l’Information sur les Programmes d’Intervention Climatiques et Atmosphériques (ACSEIPICA) adresse cette pétition à tous les membres du Peuple Français et aux responsables politiques du pays, afin de nous informer mutuellement et de nous mobiliser contre les épandages aériens de substances chimiques en cours, lesquels se déroulent au dessus de nos têtes, silencieusement, depuis une dizaine d’années en Europe et partout dans le monde aujourd’hui. 

On les nomme populairement « chemtrails » de l’anglais « chemical trails », ce qui signifie : trainées d’avions chimiques (issues d'épandages aériens d'aérosols délibérés). C'est ainsi, que de nouveaux nuages sont apparus dans les nouvelles nomenclatures de nuages. Rappelons qu’en 1977, la convention ENMOD, a limité les manipulations délibérées de l’atmosphère en cas de guerre ou de conflit et les a autorisées dans un but « pacifique ».

 

Le terme «"techniques de modification de l'environnement" désigne toute technique ayant pour objet de modifier - grâce à une manipulation délibérée de processus naturels - la dynamique, la composition ou la structure de la Terre, y compris ses biotes, sa lithosphère, son hydrosphère et son atmosphère, ou l'espace extra-atmosphérique. » Ainsi, une série d'applications futuristes, étudiées publiquement par la Royal Society de Londres et suivies de près par l’ETC Group , visant à bloquer un pourcentage du rayonnement solaire par des interventions à grande échelle dans l’atmosphère, la stratosphère et l’espace extra-atmosphérique, sont déjà en vigueur et auraient pour effet de modifier les températures de la planète et la configuration des précipitations. Le 29 octobre 2010, à Nagoya – Japon, lors de la Conférence des 193 parties à la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique (CDB), un moratoire a été demandé sur les projets et les expériences en géo-ingénierie par Tuvalu, les Philippines, le Costa Rica, le Groupe africain, la Suisse, le groupe ALBA , la Grenade, Greenpeace, Climate Alliance et ETC Group. Ce moratoire s’insère dans un des trois chapitres de cette convention que les parties sont tenues de signer d’ici le 1er février 2012 ; Ainsi, « toute expérimentation, privée ou publique, ou tout aventurisme visant à manipuler le thermostat planétaire constituera une violation de ce consensus soigneusement élaboré dans le contexte des Nations Unies ». 

Mais qu'en est- il dans les faits ? Il ne faudrait pas que ce moratoire reste lettre morte et que sous cette belle et sage décision, les épandages déjà et toujours en cours soient occultés. Des épandages de jour, des épandages de nuit … Allons nous laisser, sans rien dire, des avions épandre délibérément dans l'atmosphère, des particules de produits chimiques divers, alors que cela a un impact notable sur le climat, les sols, l'eau, l'air et la santé de tous les êtres vivants ? Nous sommes tous concernés, sans aucune exception. 

Diverses études et analyses et en particulier le rapport Case Orange , réalisé par des professionnels de l’aéronautique ont révélé que les «chemtrails» se distinguent nettement de ce qu'on appelle les «contrails»: les contrails sont les traces de condensation laissées par les avions circulant à haute altitude et s'évaporant !

En savoir plus... : http://issuu.com/magazine_nexus/docs/liseuse_b__90/2?e=8894731/6921762 http://provence-alpes.france3.fr/emissions/enquetes-de-regions-mediterranee/actu/28-mars-inondations-du-var-questions-sur-un-drame-et-le-mal-venu-du-ciel.html-0#Le mal venu du ciel

 

Signez avec votre email

 Partager avec vos amis Facebook Partager avec vos amis Facebook

Je signe
Commenter cet article