Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La vérité est ailleurs

Le chaos du monde ne naît pas de l'âme des peuples, des races ou des religions, mais de l'insatiable appétit des puissants, les humbles veillent !

 / AFP POLLUTION VIDEO. «Grande America»: Le bateau avait à son bord 45 conteneurs de matières dangereuses MIS À JOUR LE 14/03/19 À 18H45 Le navire de commerce italien a sombré mardi au large des côtes françaises!

Publié le 16 Mars 2019 par Carolyonne89 in ACTUALITES, Ecologie, Environnement, France, Justice, Medias, Mondial, Politique, Sante

 

 / AFP

POLLUTION

VIDEO. «Grande America»: Le bateau avait à son bord 45 conteneurs de matières dangereuses

Le navire de commerce italien a sombré mardi au large des côtes françaises

« A l’heure actuelle le risque éventuel de pollution est principalement constitué par les 2.200 tonnes de fioul lourd qui sont à l’intérieur du bâtiment », a expliqué le préfet maritime. « Avec des vents d’ouest variant d’ouest-sud-ouest à ouest-nord-ouest, la zone impactée serait la façade entre la Charente-Maritime et la Girondedans plusieurs jours », a-t-il estimé, assurant cependant que pour l’instant aucune pollution n’avait été détectée.

L’armateur du bateau mis en demeure

Le préfet maritime a par ailleurs précisé que l’armateur du bateau avait été mis en demeure de « mettre fin au danger pour la navigation et l’environnement marin représenté par les conteneurs et autres éléments à la dérive » et de « traiter les éventuelles pollutions maritimes ».

Le Grande America, un navire hybride entre un roulier et un porte-conteneurs d’une longueur de 214 mètres, était en provenance de Hambourg et devait se rendre à Casablanca quand un incendie s’est déclaré à son bord dimanche soir. Le bâtiment se trouvait à environ 263 kilomètres au sud-ouest de la pointe de Penmarc’h en Bretagne. Les 27 passagers ont été évacués dans la nuit de dimanche à lundi mais l’incendie n’a pu être maîtrisé et le navire a sombré mardi à 15h26 à 333 km de La Rochelle.

 

Commenter cet article