Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La vérité est ailleurs

Le chaos du monde ne naît pas de l'âme des peuples, des races ou des religions, mais de l'insatiable appétit des puissants, les humbles veillent !

FILM : A ne pas manquer! Le capitaine Paul Watson dans le documentaire «Watson».(Participant Media) Par KATIE WALSH 24 OCTOBRE 2019 07H56

Publié le 25 Octobre 2019 par Carolyonne89 in ACTUALITES, Climat, Ecologie, Environnement, Mondialisme, Politique, Sante, Planete, Océans

Critique: "Watson" livre un message féroce de la part du guerrier éco et du capitaine de Sea Shepherd

Le capitaine Paul Watson dans le documentaire 'Watson'
Le capitaine Paul Watson dans le documentaire «Watson».
(Participant Media)

Le capitaine Paul Watson a traversé les mers dans son fidèle Sea Shepherd, a consacré sa vie à garder les braconniers et les baleiniers à distance et a mis son propre corps entre animaux et harpons. Et comme le décrit l'excellent et urgent documentaire «Watson», réalisé par Lesley Chilcott, le farouche éco-guerrier et membre fondateur de Greenpeace reste l'une des voix les plus vitales du mouvement de la conservation. Bien qu'il ait été condamné, arrêté et placé sur les listes de surveillance d'Interpol pour son style interventionniste, dans le contexte de la crise climatique actuelle, son approche semble appropriée au niveau d'urgence.

Le film biographique de Chilcott associe une photographie sous-marine à couper le souffle à la mémoire de Watson sur sa propre vie et sa mission personnelle consistant à protéger les mers. Connu pour la série télévisée Animal Planet «Whale Wars», Watson a commencé dans un village de pêcheurs canadien, libérant les castors des pièges. navires braconnant des requins. Aussi belle que soit la photographie sous-marine, elle est associée à une intensité égale en capturant des images des missions de Watson et des pratiques de chasse et de pêche incroyablement cruelles perpétrées contre les animaux marins.

Le message de Watson est effrayant: les humains ne peuvent pas survivre sur Terre sans l’océan, le système de maintien de la vie qui maintient ce vaisseau spatial habitable (son monologue sur l’importance du phytoplancton est poétique et terrible). «Watson» associe ce message terrifiant à des lueurs d'espoir et de triomphe, et ce documentaire captivant devrait être regardé par tous.

'Watson'
Non évalué

Durée: 1 heure, 39 minutes.

Jeu: à partir du 25 octobre, Laemmle Monica, Santa Monica
Commenter cet article