compteur blog" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dépression : des taux élevés dans les pays d'Europe PsychomédiaPublié le 24 juin 2021

Publié le par Carolyonne89

Dépression : des taux élevés dans les pays d'Europe PsychomédiaPublié le 24 juin 2021
Dépression : des taux élevés dans les pays d'Europe
Psychomédia
Publié le 

6,4 % de la population européenne souffre de dépression, selon une étude publiée en mai 2021 dans The Lancet Public Health.

Ce chiffre est supérieur à celui estimé par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) qui a calculé la prévalence dans la région européenne à 4,2 %.

 

Jorge Arias-de la Torre du département de psychologie médicale du King's College de Londres et ses collègues ont analysé les données de la deuxième vague de l'Enquête européenne par interview sur la santé, recueillies entre 2013 et 2015.

Ils ont analysé les réponses de 258 888 personnes issues de 27 pays européens, à l'exclusion de l'Espagne, de la Belgique et des Pays-Bas pour des raisons méthodologiques. Une étude précédente a néanmoins analysé les données espagnoles de l'enquête qui ont montré une prévalence globale de la dépression de 6,1 %, 8 % chez les femmes et 4,1 % chez les hommes.

De grandes différences entre les pays

Dans tous les pays, la dépression était évaluée par l'échelle à huit items PHQ-8 portant sur la présence et l'intensité des symptômes dépressifs. (TEST sur Psychomédia : PHQ-9)

Au niveau européen, 6,4 % des participants présentaient une dépression probable. La prévalence était de 7,7 % chez les femmes et de 4,9 % chez les hommes. Cette différence marquée entre les femmes et les hommes se retrouve dans presque tous les pays, à l'exception de la Finlande et de la Croatie.

L'un des faits qui ont le plus surpris les chercheurs est la grande différence entre les pays, les taux de prévalence étant jusqu'à quatre fois plus élevés dans les nations économiquement plus développées.

Les pays où la prévalence est la plus élevée sont l'Islande (10,3 %), le Luxembourg (9,7 %), l'Allemagne (9,2 %) et le Portugal (9,2 %). En Suisse notamment, la prévalence est également relativement élevée (8,6 %, 6,5 % pour les hommes et 11,0 % pour les femmes) ainsi qu'en France (7,0 %, 4,8 % pour les hommes et 9,1 % pour les femmes).

Les pays où la prévalence est la plus basse sont la République tchèque (2,6 %), la Slovaquie (2,6 %), la Lituanie (3 %) et la Croatie (3,2 %). En Italie, la prévalence est également faible (3,8 %, 2,6 % pour les hommes, 4,9 pour les femmes).

Les pays présentant la plus forte proportion d'hommes souffrant de dépression sont l'Allemagne et l'Irlande, et les plus faibles sont la République tchèque et la Slovaquie. Pour les femmes, les pays ayant les taux les plus élevés sont l'Allemagne et le Luxembourg, tandis que les plus bas sont la Slovaquie et la République tchèque.

Les personnes les plus touchées sont les personnes âgées, celles qui ne sont pas nées dans l'Union européenne, celles vivant dans des zones densément peuplées, celles qui souffrent de maladies chroniques et ont peu d'activité physique, et celles dont le niveau d'éducation et de revenu est faible.

Les pays d'Europe occidentale présentent des taux de dépression plus élevés que les pays d'Europe orientale.

Pour plus d'informations sur la dépression, voyez les liens plus bas.

Psychomédia avec sources : Hospital del Mar Medical Research Institute, The Lancet Public Health.
Tous droits réservés.