compteur blog" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des nutriments nécessaires pour protéger les yeux contre la DMLA

Publié le par Carolyonne89

Des nutriments nécessaires pour protéger les yeux contre la DMLA
Psychomédia
Publié le 

Une alimentation riche en lutéine et en zéaxanthine protège les yeux contre la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), selon une étude française publiée en juin 2021 dans la revue Nutrients.

La DMLA « est la première cause de perte de la vision dans les pays industrialisés. Il s’agit d’une maladie dégénérative qui affecte la partie centrale de la rétine, cruciale pour les tâches quotidiennes (lire, conduire, reconnaître les visages…) ».

 

« À un stade avancé, la maladie prend deux formes : la forme néovasculaire, ou humide, que l’on soigne par injection d’anti-VEGF directement dans l’œil, et la forme atrophique, ou sèche, pour laquelle il n’existe pas encore de traitements. »

« Depuis vingt ans, les chercheurs s’intéressent au lien entre nutrition et DMLA », rapporte un communiqué de l'Inserm. « Nous savons aujourd’hui que de nombreux aliments permettent de ralentir la dégénérescence : acide gras (oméga 3), antioxydants (vitamines C, zinc…). Ils protègent en effet la macula, la zone de l’œil affectée par la DMLA qui se situe au centre de la rétine. »

Bénédicte M. J. Merle de l'Université de Bordeaux (Inserm) et ses collègues ont mené cette étude avec 609 personnes âgées de 73 ans en moyenne, recrutées entre 2006 et 2008 et suivies sur 8 ans, afin d’étudier le lien entre la présence de lutéine et de zéaxanthine dans le plasma et l’apparition de la DMLA. Sur la période de suivi, 54 participants ont développé une DMLA.

Une association objective entre des niveaux circulants de lutéine et de zéaxanthine et une diminution du risque de la DMLA a été constatée. Une concentration plus importante de lutéine et de zéaxanthine dans le plasma est liée à une réduction de 37 % du risque de forme avancée de DMLA. Le résultat est similaire pour les formes atrophique et néovasculaire de la maladie.

D’une part la lutéine et la zéaxanthine absorbent la lumière bleue, connue pour endommager la rétine sur le long terme. D’autre part, elles jouent le rôle d’antioxydant qui protège la rétine du stress oxydatif, qui est un facteur de la DMLA.

Ce sont des pigments qui jouent un rôle très spécifique pour l’œil puisqu’ils sont présents en grande concentration dans la macula. Ils ne sont pas synthétisés par le corps, c’est pourquoi nous devons les absorber à travers l'alimentation.

Aliments riches en lutéine et zéaxanthine

La lutéine et la zéaxanthine font partie de la famille des caroténoïdes. On les retrouve notamment dans les fruits jaune orangé comme les agrumes et les tomates, ainsi que dans les légumes à feuilles vertes, tels que les épinards, les choux et les blettes.

« Si on veut aller un peu plus loin, l’alimentation la plus bénéfique pour prévenir la DMLA serait un régime de type méditerranéen, riche en fruits et légumes et qui apporte assez d’oméga 3 grâce aux poissons gras », souligne Bénédicte Merle, coauteure.

Pour plus d'informations, voyez les liens plus bas.

Psychomédia avec sources : Inserm, Nutrients.
Tous droits réservés.