Favorable à une «exception d'euthanasie», la nouvelle ministre de la Santé inquiète le milieu des soins palliatifs, et on les comprend, non? Une ministre de la santé qui commence par ce sujet là, çà fait flipper, d'autant que Micron avait évoqué le sujet lors de sa petite et discrète tournée de campagne, à Fouras précisément, par chez moi...!

Publié le par Carolyonne89

Favorable à une «exception d'euthanasie», la nouvelle ministre de la Santé inquiète le milieu des soins palliatifs
Mis à jour 
La nouvelle ministre de la Santé a cosigné une proposition de loi en faveur d'une «aide active à mourir» en 2017.
La nouvelle ministre de la Santé a cosigné une proposition de loi en faveur d'une «aide active à mourir» en 2017. Francois Bouchon / Le Figaro

Brigitte Bourguignon a été très proche de Marie Humbert, figure de la lutte pour la légalisation de l'euthanasie. Un passé qui inquiète certaines associations, alors qu'Emmanuel Macron a annoncé un débat sur la fin de vie.

Sa nomination est-elle un signal ? Alors que Brigitte Bourguignon a milité par le passé pour une «exception d'euthanasie», les médecins des soins palliatifs et des associations opposées à l'euthanasie mettent en tout cas la nouvelle ministre de la Santé en garde sur le danger de diviser les Français sur le sujet sensible de la fin de vie. D'autant qu'Emmanuel Macron s'est engagé à organiser une convention citoyenne sur la fin de vie et l'euthanasie durant son second mandat.